28/03/2005

paradoxe paralysé

parfois
par là, par amour, parapluie
par dessus, parlez vous, par coeur
parfait, partons, par ici...

Écrit par Marc Dixon | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.